Bien préparer des repérages pour un tournage

La pré-production est près d’arriver à son terme. Le réalisateur d’un film va passer à l’étape des repérages afin de dénicher les lieux les plus adaptés pour le tournage. Pour un tournage sans soucis majeurs, des repérages bien préparés s’imposent.

La préparatino des repérages

Un repérage ne s’improvise pas, il se prépare. Pour être sur de ne pas oublier un facteur important lors du choix, l’agent dit « repéreur de décors » doit avant tout se baser sur le scénario et les scènes qui le composent. Il se rappellera à priori des lieux qui ont été déjà utilisés par son réalisateur ou d’autres avant d’aller étudier de nouveaux endroits. Dans l’optique de ne rien laisser au hasard, il préparera un équipement audio-visuel suffisant pour enregistrer tout ce qui mérite d’être présenté aux autres acteurs du tournage puis étudié. En dernier lieu mais qui n’est pas de moindre importance, il pensera au moyen d’obtenir les autorisations nécessaires pour les endroits qui seront choisis. Le repéreur inclura quand même dans ses préparations la prise d’informations concernant la météo des lieux à repérer.

Un partenaire de repérage

Le commis au repérage fait bien de penser à tous les partenariats possibles permettant de faciliter sa tâche. Dans une vision gagnant-gagnant, il n’oubliera pas de solliciter la collaboration de ceux qui considéreraient comme une opportunité le fait d’apparaître dans un film. Commerces, enseignes, activités plein air et personnages célèbres locaux sont des exemples de partenaires potentiels. Autrement, il peut faire appel aux prestations d’une société de repérage de lieux de tournage telle que l’agence parisienne Vingt Mille Lieux pour trouver au plus vite le le site de tournage qui s’adapte le mieux à son projet.

Les repérages

Précédés de la préparation qui s’impose, les repérages sont à réaliser à des heures semblables à celles du tournage prévu. Le repéreur partira avec l’idée de ramener à ses collaborateurs des informations visuelles et auditives des lieux de tournages envisagés. Il fera particulièrement attention aux éléments ambiants pouvant créer des parasites lors du tournage et fera en plus une estimation de quatre facteurs essentiels, à savoir le niveau d’accessibilité des endroits, le degré de luminosité qui y règne, le niveau de sécurité qui règne sur chacun d’eux ainsi que la disponibilité des différentes sources d’énergie nécessaires.
Story-boards en main, le réalisateur de film fait passer son projet à l’étape des repérages de lieux de tournage. Entre envoyer un collaborateur en mission et recourir aux prestations d’une société de repérage ou de location de lieux de tournage, il fera son choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*