Avoir recours à la chirurgie mammaire

Votre désir d’avoir de nouveaux seins est-il assez fort pour que vous soyez prête à vous soumettre au bistouri ? Que faut-il savoir pour être suffisamment prête à prendre une décision aussi importante ?

Les motifs principaux d’une chirurgie mammaire

Vous vous trouvez forcément dans l’un des quatre principaux cas qui poussent les femmes à soumettre leur poitrine au bistouri. Premièrement, c’est lorsque le volume des seins est trop grand au point que ces derniers deviennent lourds à porter, créant le gêne à cause à la fois de leur poids et du regard qui leur est porté. Deuxièmement, c’est quand le volume est jugé trop petit et le sentiment d’infériorité féminine qui y est lié devient un mal-être. Troisièmement, c’est lorsque suite à une maladie ou à une malformation congénitale, les seins sont asymétriques, mutilés, voire supprimés. Quatrièmement, c’est quand la femme est convaincue par une autre beauté que la sienne et qu’elle veut d’autres seins.

Points essentiels à considérer avant de franchir le pas

Lorsqu’on décide de recourir à la chirurgie mammaire, il faut déjà se mettre au-dessus des craintes concernant les risques liés à l’anesthésie générale, à l’hémorragie, aux infections, aux traces plus ou moins importantes pouvant être laissées par l’opération et à la nécessité possible d’une deuxième intervention. Les risques sont bien sûr minimes par rapport aux succès et le succès est tel que la chirurgie mammaire est la chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde. Il est conseillé aussi de s’informer auprès de la Sécurité Sociale au sujet de la possibilité de prise en charge de l’opération, mais uniquement s’il s’agit d’une chirurgie réparatrice.

Les 3 grands types de chirurgies mammaires

Le type de chirurgie qui vous concernera sera fonction de votre cas. Il y a d’un côté l’augmentation mammaire par la pose d’implants à base de silicone ou de sérum physiologique, de forme ronde ou de forme anatomique. Il y a de l’autre côté la réduction mammaire qui consiste à réduire le volume glandulaire des deux seins ou de l’un d’eux seulement en cas de dissymétrie importante. Il y a enfin la reconstruction mammaire qui, soit recréé les seins en cas d’ablation par exemple, soit leur donne une forme et un volume normaux en les débarrassant de l’atrophie, de l’asymétrie et des cicatrices.
La chirurgie des seins est une opération qui connaît une grande popularité. La prudence est toutefois de mise car le manque d’attention portée sur la patiente et le non respect des paramètres de l’intervention sont à l’origine des complications. La règle est de prendre soin de choisir un spécialiste inscrit à l’ordre et, si possible, disposant d’une distinction particulière comme le « Verified Doctor ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*