Les avantages du régime hyperprotéiné

Né dans les années soixante aux États-Unis, le régime hyperprotéiné met l’accent sur les protéines, tout en limitant sucres et graisses. Il permet ainsi de mincir sans ressentir la sensation de faim.

Le principe du régime hyperprotéiné

régime hyperprotéiné

Les protéines sont au cœur de ce régime pour mincir. Il s’agit de macronutriments, c’est-à-dire des nutriments qui apportent de l’énergie au corps. Les protéines sont fondamentales pour le bon fonctionnement de l’organisme. Trois raisons notamment poussent à leur consommation : elles participent à la fabrication et à l’entretien des muscles et organes ; elles gèrent le fonctionnement de l’organisme ; elles participent à l’amincissement, en diminuant l’appétit tout en veillant au maintien de la masse maigre, c’est-à-dire des muscles, au détriment de la masse grasse. Il est cependant recommandé de boire beaucoup d’eau lors de ce régime hyperprotéiné pour faciliter l’élimination des toxines.

Les avantages de ce régime

Le régime hyperprotéiné a de nombreux avantages. Tout d’abord, il permet de se sentir rassasiée grâce à l’effet anorexigène des corps cétoniques et apporte au corps les nutriments indispensables pour avoir de l’énergie. Ensuite, il permet de continuer à s’alimenter de manière plutôt variée. Enfin, simple à mettre en œuvre, il évite d’avoir à compter les calories, puisque l’important n’est pas la quantité de nourriture ingérée mais le type des aliments choisis. Le régime protéiné est particulièrement conseillé pour amorcer une perte de poids, ou pour perdre du poids très rapidement. La perte de poids est en effet souvent rapide et spectaculaire ; elle peut atteindre cinq kilos la première semaine et douze kilos en un mois. Bien entendu, comme pour tout régime, la phase de stabilisation est ensuite essentielle pour préserver ces effets bénéfiques.

Quels aliments consommer pour suivre ce régime ?

Les sources de protéines sont nombreuses et variées ; même les végétariens peuvent satisfaire leurs besoins en la matière. Les protéines animales proviennent des viandes, des œufs, des poissons et crustacés et des produits laitiers. Par exemple, pour 100 grammes de produits, le blanc de poulet en contient 22 grammes, le steak haché en contient 26 grammes, le lien en contient 19 grammes, le fromage blanc en contient 7 grammes. Les protéines végétales se trouvent principalement dans les oléagineux, les céréales, les légumineuses (lentilles, riz, fèves, pois…). Il existe également des mélanges industriels à base de poudre de protéines à laquelle on ajoute des vitamines et des minéraux. On trouve également dans le commerce des plats cuisinés hyperprotéinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*