COMMENT S’Y PRENDRE POUR LA LOCATION IMMOBILIERE SANS AGENCE

Est-il possible de gérer soi-même la location d’un bien immobilier si on considère que c’est aux agences et aux gestionnaires locatifs qu’on confie généralement cette mission ? La réponse est oui. Oui, mais à condition de bien connaître les points cruciaux de la démarche et d’être assez motivé pour bien prendre en charge leur gestion avant et pendant la période de location. Les voici.

Se conformer aux exigences réglementaires puis trouver un locataire

Ne sont pas louables tous les biens immobiliers. Vous aurez à vérifier avant tout si les caractéristiques de votre logement répondent aux exigences de la loi du 30 janvier 2002 sur les plans de la surface habitable, de la sécurité physique et sanitaire à fournir au futurs locataires et du confort basique et vital. Pour ce faire, sollicitez l’intervention des spécialistes des diagnostics immobiliers pour vérifier le niveau de décence, la performance énergétique, la fiabilité des installations d’électricité et de gaz et éventuellement les risques d’exposition au plomb et à l’amiante. Si tout est en ordre, vous êtes en droit de gagner un locataire. Pour être pertinent dans votre offre, renseignez-vous sur les cours des mobiliers similaires au vôtre. Gérer la location veut dire dans ce cas gérer les rendez-vous, les visites et les dossiers des candidats vous-même, puis en sélectionner un en veillant à vous informer sur sa solvabilité, sa fiabilité et la pertinence de son intégration dans votre logement et son environnement immédiat.

Gérer le contrat avec le locataire

Il y a le contrat de bail à signer avec le locataire. Trouvez le formulaire auprès du Tribunal administratif du logement ou sur Internet. Il décrira entre autres l’état des lieux d’entrée du logement et c’est important car cela servira pour la comparaison avec l’état des lieux de sortie au terme du contrat. En se passant d’une agence pour la gestion locative de votre logement, vous aurez à gérer les opérations périodiques relatives à la location. Pour certaines de ces opérations, il vous sera possible de vous servir d’un outil de gestion locative qui est, soit disponible sur le Web moyennant un paiement, soit à trouver auprès d’un éditeur de logiciels spécialisés dans la gestion immobilière. Il y aura à faire par exemple le paiement des impôts sur les revenus locatifs ainsi que de la taxe foncière de la location. Vous aurez à gérer également les impondérables comme les retards de paiement, les incidents et les réparations imprévues.

Gérer les vacances locatives

A un moment donné, à la fin du contrat ou avant, le locataire libèrera l’habitation. A ce moment, le bailleur n’aura rien à d’autre à faire que de passer de nouveau à la recherche d’un nouveau locataire et de procéder, le moment venu, à la réalisation de l’état des lieux de sortie et s’il y a des dommages ayant altéré le logement et qui soient imputables à l’occupant, la valeur de leur réparation sera déduite du dépôt de garantie qu’il aura fait en signant le bail. En revanche, si c’est lui qui décide de renvoyer le locataire pour une raison légitime, il respectera le préavis réglementaire de 6 mois. En prévision de l’accueil d’un nouveau locataire, il y aura à faire les réparations ou la mise en conformité du logement vis-à-vis des normes énergétiques, sanitaires et de sécurité. De tels travaux seront à réaliser après le départ du locataire sinon pendant le préavis mais à ce moment-là, avec la possibilité de devoir indemniser le locataire pour gêne.

On peut gérer une location immobilière sans faire appel à une agence dans la mesure où on s’informe suffisamment au sujet des exigences normatives d’un logement à louer et des démarches légales relatives au bail et à la fiscalité d’une location d’un côté et en s’engageant à gérer soi-même les charges, les réparations et les incidents touchant au logement de l’autre côté. On peut se faire aider par un outil de gestion locative aussi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*