La ouate de cellulose, entre écologie, acoustique et pose

Isolant thermique particulièrement efficace, la ouate de cellulose est en outre un produit écologique caractérisé par une forte capacité acoustique, qui fait d’elle un premier choix pour la conception de l’enveloppe d’une maison.

Un produit écologique

Fabriquée à 85 % à partir de papier et de journaux recyclés, la ouate de cellulose est un produit très prisé en écoconstruction à cause de son origine principalement naturelle et de son caractère biodégradable. À l’instar d’autres isolants écologiques tels que le chanvre ou le lin, son énergie grise est relativement peu élevée. Une partie de cette énergie est d’ailleurs due aux 15 % restants de sa composition qui se retrouvent en liants et adjuvants, comme du sel de bore, qui rendent la ouate antifongique, améliorent sa résistance au feu et repoussent les insectes et les rongeurs qui seraient tentés d’y établir leur nid. Développée aux États-Unis et au Canada dans les années 1930, la ouate de cellulose se place depuis comme un isolant thermique et phonique de choix pour n’importe quel type de construction.

Un isolant acoustique remarquable

À l’heure actuelle, la ouate de cellulose est l’un des meilleurs isolants acoustiques du marché. Cette renommée s’explique par sa composition fibreuse irrégulière, qui est donc particulièrement apte à briser les ondes sonores qui veulent la traverser. C’est pour cette raison qu’elle atteint un niveau d’affaiblissement acoustique de 39 dB lorsqu’elle est sous forme de panneau, et de 41 dB quand elle dispersée en vrac. Ce qui signifie que lorsqu’un son est émis dans une pièce et qu’il veut traverser une paroi isolée pour rejoindre une autre pièce, la ouate de cellulose réduira sa force d’environ 40 décibels.

Sa capacité à fortement atténuer les bruits aériens, qu’ils soient extérieurs ou intérieurs, fait donc d’elle un véritable instrument de confort d’une habitation.

Les techniques de pose de la ouate de cellulose

Si la ouate de cellulose est un isolant très prisé, c’est aussi parce qu’elle convient à la quasi entièreté de l’enveloppe d’un bâtiment. On pourra ainsi la retrouver aussi bien dans les combles perdus que dans les murs à ossature bois, les cloisons intérieures, les vides de construction, les faux plafonds ou encore les planchers. Et cette multitude d’applications possibles fait qu’elle peut être mise en place à travers de multiples techniques, chacune correspondant à de nombreuses situations différentes :

  • En soufflage en combles perdus : un tuyau est avancé dans les combles et projette la ouate selon un débit voulu. C’est une méthode particulièrement pratique pour lutter contre les ponts thermiques car elle permet de combler chaque interstice.
  • En insufflation en murs : cette fois, le tuyau est inséré dans un mur par un trou suffisamment large, et souffle de la ouate en vrac à l’intérieur.

À savoir : il est important de faire appel à un professionnel pour poser de la ouate de cellulose chez soi, car si jamais elle est projetée de manière trop dense, son efficacité acoustique s’en trouvera amoindrie.

La ouate de cellulose est également disponible sous forme de panneaux, auquel cas elle peut être posée comme n’importe quel autre type de panneau isolant. On notera également un troisième procédé, la projection humide en murs, mais celle-ci est moins souvent mise en œuvre car elle demande une certaine technicité.

Si vous voulez obtenir plus d’informations sur les techniques de pose de la ouate de cellulose, n’hésitez pas à vous rendre à cette adresse : cellulose-igloo.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*