LES DIFFERENTES CATEGORIES DE PERMIS MOTO

Faut-il nécessairement être en possession d’un permis moto pour pouvoir en conduire une même si ce qu’on veut acheter est juste une toute petite deux-roues et qu’on veuille n’aller que dans les circulations à peine fréquentées ? La réglementation est pourtant claire à ce sujet. Il faut à tout deux/trois-roues un permis de conduire mais il va quand même du plus exigeant au plus simple suivant les différentes catégories de motos.

La classification des permis moto

Les catégories de permis de conduire permettant de piloter un deux/trois-roues vont du AM au B. Le AM autant que le B permet de conduire à partir de 14 ans une moto ou un scooter de cylindrée inférieure à 50 cc. Le A1 est à passer si on n’a que 16 ans et qu’on veut être autorisé à piloter les moins de 125 cc et aussi inférieurs à 11 kW de puissance. Le A2 est pour les deux/trois-roues de cylindrée 125 cc ou plus mais dont la puissance ne dépasse pas 35 kW ou 47 CV et qui ont atteint la majorité légale. La formation et le nombre d’heures à passer en moto-école sont les mêmes pour ces deux premiers mais les examens seront différents. Le A est le permis pour toutes les motos et scooters sans restriction de cylindrée et de puissance et destiné aux 20 ans et plus. Il est à signaler qu’il faut faire l’équivalence dans certains pays de l’Europe pour le permis A2 car il n’y est pas reconnu. Pour passer votre permis moto ou scooter, prévoyez un budget entre 150 et 400 € pour le AM, entre 600 et 1200 € pour le A1 ou le A2 et ajoutez-y environ 260 € pour passer au A à partir de ces derniers.

Des précisions pour chaque catégorie de permis moto

Le permis AM (antérieurement appelé BSR) n’est nécessaire que pour ceux nés en 1988 ou après et ayant obtenu de leur collège l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) de 1er ou de 2d degré. La formation se compose d’1 heure de conduite hors circulation et de 3 heures sur les voies ouvertes à la circulation publique. Le permis A1 est accessible aux mineurs plus de 16 ans et titulaires de l’ASSR2 ou de l’ASR (Attestation de Sécurité Routière) et qui suivent une formation qui dure au moins 20 heures dont 8 sur piste et 12 sur route. Le permis A2 s’obtient de la même manière que le A1 mais sur une deux-roues relativement plus puissante. La conduire de tricycle à moteur (inférieur toutefois à 15 kW ou 20 CV) commence à partir de l’A2. L’accès au permis A est réservé aux titulaires d’un permis A2 vieux au moins de 2 ans et s’accède par l’accomplissement de la fameuse « formation de 7 heures » en auto/moto-école. Dans tous les cas, vous devrez suivre une formation pour passer votre permis moto ou scooter.

Les conditions pour le permis B

La question se pose toujours pour les personnes qui n’ont pas encore passé leur permis de conduire si le permis auto n’est pas suffisant pour pouvoir conduire un scooter ou une moto. La réponse est en France oui mais ce n’est pas pour tous les cas. Les premiers à profiter de ce privilège sont ceux ayant leur permis B antérieur à mars 1980 ou ayant conduit une moto légère ou un trois-roues motorisé de la catégorie L5e entre 2006 et 2010 avec un permis B vieux de 2 ans au moins. Autrement, cette possibilité est réservée aux scooters et motos entre 50 et 125 cc et ayant une puissance n’excédant pas 11 kW ou 15 CV et aussi aux scooters 3 roues de la catégorie L5e. Il faut en plus que le conducteur ait atteint la majorité civile. Pour pouvoir l’obtenir, il le candidat doit accomplir une formation de 7 heures en auto-école dont 2 hors circulation, 4 en circulation et 1 en sensibilisation aux risques. Il est à préciser par ailleurs que le permis B européen permet de piloter les 125 cc en France mais que le B français n’est pas un passe-partout.

A moins d’être né avant 1988 et de se contenter d’un deux-roues de moins de 50 cc, il vous faudra être en possession d’un permis de conduire moto pour pouvoir enfourcher et sillonner sur les routes un scooter ou une moto. La classe du permis va dépendre de la cylindrée et de la puissance de l’engin ainsi que de l’âge du conducteur. Dans tous les cas, il faut toujours des heures de formation théorique et de conduite pour passer aux examens.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*