Les conseils pratiques pour visiter Cuba hors des sentiers battus

Les voyageurs peuvent absolument oublier les formules sur mesure pendant leurs vacances à Cuba. Il est possible de partir en toute liberté et d’organiser seul son séjour sur cette île d’une beauté phénoménale. Voici quelques tuyaux pour une immersion réussie à travers cette destination authentique, mais surtout pour réaliser quelques économies.

Penser avant tout à changer ses billets d’euros en monnaie nationale

Pour régler certains achats à l’occasion d’un séjour à Cuba, l’idéal est de commencer par changer ses euros en pesos cubains. Comme la grande majorité des échanges commerciaux s’effectue via le CUC, il est impératif de respecter cette démarche. Même pour payer sa nourriture, il vaut mieux utiliser la monnaie locale. De cette manière, on peut s’offrir un sandwich ou une pizza dans les fast-foods populaires, se payer une glace auprès d’un vendeur ambulant, etc. Pour avoir une idée, les bananes coûtent à 1 peso la pièce, soit 4 centimes d’euro à peu près. Pour effectuer des échanges, il est recommandé de se rendre dans une « casa de cambio » (bureau de change) muni de son passeport. Pour gérer son budget, il vaut mieux avoir deux porte-monnaie, l’un avec les pesos et l’autre avec les CUC. Cela permet d’éviter de payer un article coûtant 1 peso avec 1 CUC.

Utiliser les transports en commun pour se déplacer d’un endroit à l’autre

Il existe plusieurs solutions à découvrir pour les déplacements sur l’ensemble de l’île. Lors d’un circuit à cuba marco vasco entre amis, il vaut mieux privilégier les bus. C’est probablement le moyen sûr pour économiser sur son budget de transport par rapport à taxi privatif ou à une voiture de location. Le pays dispose un large panel de compagnie fiable et qui dispose d’une flotte très confortable pour partir en voyage. De plus, les horaires de départ sont en général respectés. Les bus, quant à eux, sont équipés de l’air conditionné et de toilettes, notamment pour les longs trajets. Afin d’éviter tout désagrément, il est vivement conseillé de faire une réservation en ligne. Sinon, il vaut mieux arriver au moins une heure à l’avance pour enregistrer le jour de son départ. Et pour cause, les files d’attente sont manifestement longues, surtout dans les régions un peu touristiques.

Découvrir le monde rural cubain depuis les petites routes de campagne

Pour explorer l’autre facette de cette destination exceptionnelle, il est recommandé de quitter l’autoroute au profit des petites routes de campagne. Lors d’une location de voiture durant son circuit à cuba marco vasco en groupe, on peut prendre des voies secondaires. Certes, elles sont plus tortueuses, mais cette déroute en vaut vraiment la peine. On y découvre la réalité d’un monde rural où le déplacement est encore privilégié. Les vacanciers auront aussi l’opportunité de traverser des paysages inattendus et à couper le souffle. On peut ainsi partir loin des circuits balisés pour explorer autrement une île complexe et envoûtante. Pour se faire plaisir, quelques petites routes valent vraiment le détour. Pour rentrer vers La Havane, il vaut mieux par exemple passer par Matanzas au lieu de prendre la Via Blanca. Il y a une petite route à l’ouest de la ville qui traverse la vallée de Yumuri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*